Entretien des cours d’eau, SAGE, CTHL

Nos communes

Entretien des cours d’eau, SAGE, CTHL

La Communauté de Communes du Haut Lignon a délégué au SICALA (Syndicat d’Aménagement de la Loire et ses affluents) la compétence aménagement et gestion des cours d’eau et milieux aquatiques.
Équivalent d’un syndicat de rivières à l’échelle du département de Haute-Loire, le SICALA est maître d’ouvrage d’opérations par bassin qui mettent en œuvre les mesures nécessaires à la protection, à la restauration et à la gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques. Il contribue également à l’insertion sociale de personnes sans emploi et ayant des difficultés sociales et professionnelles qui sont intégrées dans les équipes de restauration de rivières.
Le SICALA dispose d’une antenne à Tence qui s’occupe en particulier du bassin du Lignon avec 3 opérations qui concernent le territoire de la Communauté de Communes.

Télécharger la lettre d’information du SICALA de janvier 2017.

Le SAGE Lignon du Velay

Le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) couvre l’ensemble du bassin versant du Lignon du Velay (708 km²), jusqu’à sa confluence avec la Loire.
Le SAGE est un outil de planification et un document à portée réglementaire, avec lequel les projets menés dans le domaine de l’eau (eau potable, assainissement, aménagement de cours d’eau et zones humides) devront être compatibles. Il est élaboré en concertation avec les acteurs locaux de son bassin versant réunis au sein d’une Commission Locale de l’Eau, qui constitue un centre d’animation et de débats sur les problématiques locales liées à l’eau. Actuellement en phase d’élaboration, le SAGE identifiera les actions et moyens à mettre en œuvre pour assurer l’équilibre durable entre les activités humaines et la protection de l’eau et des milieux aquatiques sur son territoire.

Le contrat territorial du Haut-Lignon (CTHL)

Le contrat territorial est un outil de mise en œuvre d’actions concrètes de gestion et de restauration des milieux aquatiques qui s’étend sur le bassin versant du Haut-Lignon qui couvre une surface totale de 354 km². Le contrat territorial du Haut-Lignon, signé en 2012, a pour objectif d’initier une démarche globale d’amélioration de la qualité de l’eau, pendant une durée de 5 ans.

Les enjeux de préservation de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques sont conséquents sur le territoire. En effet, l’eau potable provient majoritairement de prises d’eau dans les cours d’eau avec également le barrage de Lavalette, servant pour l’eau potable et la baignade, et alimenté par le Lignon. De plus on observe sur le bassin versant une importante richesse floristique et faunistique mais aussi la présence d’habitats remarquables.

Les actions de ce contrat multi-thématiques et multi-partenaires, portent à la fois sur la réduction des apports de phosphore et d’azote, avec un accompagnement des agriculteurs (Mesures Agro-Environnementales, formations sur l’agriculture biologique,conseils en fertilisation des sols), et un engagement des collectivités et industriels pour l’amélioration de leurs systèmes d’assainissement, mais également sur la restauration des fonctionnalités des cours d’eau.

Pour le volet « Milieux aquatiques », les travaux consistent par exemple à limiter le piétinement des berges par le bétail en installant des clôtures et points d’abreuvement, à restaurer les berges trop érodées avec des techniques de génie végétal, à restaurer la végétation naturelle des berges ou ripisylve qui est particulièrement importante pour la qualité de l’eau, à restaurer la continuité écologique et la dynamique des cours d’eau…

Chantiers de restauration de la continuité écologique : ruisseaux des Mazeaux et de la Sérigoule (voir photos ci-dessous).

En juillet 2016, les équipes du SICALA sont intervenus sur deux cours d’eau sur la commune de Tence. Il s’agissait de l’arasement su seuil du canal du cimetière sur la Sérigoule au lieu-dit le Fieu et l’effacement du seuil de Crouzilhac sur les Mazeaux.

La rivière des Mazeaux est un cours d’eau classé liste 1 (réservoir biologique) & liste 2 (obligation d’aménagement des ouvrages existants pour la continuité écologique). La Sérigoule, quant à elle, est un affluent rive gauche des Mazeaux qui se jette à quelques centaines de mètres en amont de la confluence de ce dernier avec le Lignon.

Le chantier d’arasement du seuil du Fieu sur la Sérigoule comportait 4 entrées : continuité écologique, réduction du risque d’inondation dans le secteur du Fieu, conservation d’un accès agricole et jonction d’un cheminement piéton depuis l’entrée de Tence par la D500.

Photos avant, pendant et après travaux (source : SICALA)

fieu-avant-travaux

 

fieupendant

Photo3011-serigoule-fieu-apres-travaux

Chantiers de restauration de la continuité écologique : ruisseaux des Mazeaux et de la Sérigoule (suite)

Le chantier d’effacement du seuil de Crouzilhac sur les Mazeaux comportait, quant à lui,3 entrées : continuité écologique, réglementaire et conservation d’un chemin d’accès privé en rive droite.

C’est suite à une non-reconnaissance du droit d’eau par l’administration sur ce cours d’eau classé que le propriétaire a donné son accord au SICALA pour l’effacement de son ouvrage. Après avoir résolu la problématique d’un accès difficile pour faire descendre une pelle de 10T, la destruction du barrage a pu s’opérer. C’est au brise roche en faisant basculer alternativement le flux en rive gauche et en rive droite, en parallèle du curage des sédiments exondés à l’amont, que l’effacement progressif et total de l’ouvrage a pu avoir lieu en limitant les impacts sur la faune piscicole et les habitats aquatiques en aval. Afin de conserver un chemin d’accès privé en rive droite un aménagement stabilisation et de soutènement en génie végétal a été réalisé sur une vingtaine de mètres en amont du droit de l’ouvrage (voir photos ci-dessus au niveau du bandeau d’accueil).

Les actions du contrat territorial sont financées avec des subventions l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, de la Région Auvergne-Rhône Alpes, du Département de la Haute-Loire, de la Fédération de Pêche de Haute-Loire, de Saint Etienne Métropole et avec la participation des collectivités locales dont la Communauté de Communes du Haut-Lignon.

Le site Natura 2000

Le Lignon, est classé site Natura 2000, depuis ses sources jusqu’au barrage de Lavalette, la gestion de ce site est animée par le SICALA. Ce classement signifie que le Lignon est reconnu au niveau Européen comme patrimoine naturel particulièrement remarquable du fait de la présence de de certains habitats naturels et/ou espèces de flore et de faune sauvage identifiés pour leur rareté ou leur fragilité.
4 espèces protégées ont valu le classement de ce site ; la Loutre et le Castor d’Europe, la Moule Perlière et l’Ecrevisse à Pattes Blanches.
L’objectif de Natura 2000 est d’assurer le maintien ou le rétablissement, dans un état de conservation favorable, de ces espèces. Cela passe par une gestion visant à protéger leur habitat, ici le cours d’eau et la ripisylve (végétation boisée des berges).
Il s’agit donc, comme pour le Contrat Territorial de mener des actions d’amélioration de la qualité de l’eau et de restauration des milieux aquatiques, mais ici avec un financement de l’Europe et du Ministère de l’Environnement.